Actions hors temps scolaire > Retours d’ateliers > Le groupe Cinéthaque 2015 "Détours et rencontres"


Le groupe Cinéthaque 2015 « Détours et rencontres »

< Retour à la liste

Cadre
Depuis juillet 2014, un travail d’éducation à la réalisation de cinéma documentaire a été mis en place par Vidéo les beaux jours et la réalisatrice Julia Laurenceau avec l’association Ithaque, association accueillant « toute personne débordée par une pratique addictive en vue de la soutenir dans la démarche de soin qu’elle souhaite entreprendre ».
Vidéo Les Beaux Jours est intensément impliquée dans la mise en œuvre de ces ateliers. Un temps de sensibilisation au genre documentaire est prévu à la Maison de l’image, mettant à disposition des participants ses équipements et son centre de ressources.
Julia Laurenceau a été aussi assistée durant les deux ateliers par Raphaël Szöllözy, doctorant allocataire en cinéma à l’Université de Strasbourg.

A Ithaque, le premier atelier a donné lieu à cinq films et a engendré la création d’un groupe de cinéma au sein de l’association, le groupe Cinéthaque, qui a souhaité continuer l’expérience. C’est ainsi qu’un deuxième atelier a eu lieu à l’automne 2015 avec les participants de l’atelier précédent mais aussi deux nouvelles personnes. Cette fois-ci le thème de l’atelier était de choisir de filmer dans l’environnement proche d’Ithaque, un lieu ou une personne avec qui les participants ont un lien fort.

Cinq films ont de nouveau été réalisés. « Chez ses dessins » de Lucien Legat a été sélectionné au festival Passeurs d’images 2016.


 

chez ses dessins

Durée :  7’27
Résumé : Rencontre avec Jérémy et ses dessins.


Entre midi et 2

Durée :  8’13
Résumé : Déambulation à la pause déjeuner autour d’Ithaque.

 


un cure d’enfer

Durée :  6’45
Résumé : Vivre Saint-Pierre-le-Vieux avec Père Etienne Uberall.


vivre cache

Durée :  7’17
Résumé : « Vivons heureux, vivons cachés », Rachid


Porteurs de projet : Association Ithaque, Strasbourg

Date
automne hiver 2015

Lieu
Association Ithaque (Strasbourg)

Participants
6 adultes

Notions abordées
Pour ce nouvel atelier, nous avons voulu montrer aux participants des formes de cinéma plus poétiques, passant moins par la parole, ce qui s’est fait par la découverte de films documentaires comme « La pluie », de  Joris Ivens. Nous avons aussi abordé davantage le montage en montrant aux participants les différents raccords possibles sur une même matière afin que leur écriture se fasse plus précise. Différentes séquences montées de façon différentes et issus du dernier film de Julia Laurenceau, « Et Charles Benarroch à la batterie », ont été également montrées dans cette optique. A chaque fois le visionnage de ces rushs et les discussions qui s’en suivaient permettaient à chacun de mieux comprendre ce que pouvaient susciter des choix de cadre et quelle esthétique il recherchait pour son projet.

Intervenant
Julia Laurenceau, réalisatrice, auteure et monteuse
Joël Danet, chargé d’éducation à l’image à Vidéo les Beaux Jours
Raphaël Szöllözy, doctorat allocataire en cinéma à l’Université de Strasbourg
Hugo Cazes, étudiant en cinéma et bénévole à Ithaque, a aussi assisté pour partie à l’atelier

Projet / thématique / axe de travail
Travail sur des lieux, des personnes mises en scène dans une situation qui les raconte. Comme l’année précédente, les dispositifs des films étaient testés avant d’être réalisés et nous avons visionné ensemble les rushs, essayant de suite des possibilités de montage. Certains participants ont évoqué la façon dont ils filmeront différemment la prochaine fois, se rendant compte de la longueur de certains dispositifs et s’inscrivant ainsi dans une démarche de réalisateur sur le long cours, pensant déjà le film suivant en fonction des « défauts » qu’il voit dans celui à peine achevé.

Partenaires
Vidéo Les Beaux Jours

Financiers
DRAC Alsace, Acsé, Passeurs d’Images