Le dispositif Passeurs d'Images


« Correspondances », atelier de réalisation documentaire entre jeunes français et burkinabé

L’association Enfances de l’art qui coordonne le projet Au fil du Faso a mis en place au début de l’année 2017 plusieurs ateliers vidéo avec des jeunes de quartiers sensibles sur le thème du voyage. Un projet d’envergure, destiné à des quartiers éloignés de l’offre culturelle, et soutenu par la DRAC Alsace, le CGET, le Conseil départemental du Bas Rhin et la ville de Schiltigheim.

5 établissements français y participent, mais également 5 groupes de jeunes burkinabé : il s’agit de mettre en place un atelier de correspondance vidéo entre des jeunes du Burkina Faso et des jeunes alsaciens.

 

Passeurs d’Images coordonné en Alsace par Alsace Cinémas, a soutenu le volet de cette action se déroulant à Schiltigheim. Destinés aux collégiens du Centre Social et familial Victor Hugo de Schiltigheim, l’atelier bénéficie également du dispositif du CLAS qui prévoit de l’Aide aux devoirs, mais aussi des actions encourageant l’ouverture culturelle.

 

Il a lieu deux soirs de la semaine de 17h30 à 19h pendant plus deux mois, avec pour finalité de faire un film sur le thème du voyage, avec en filigrane la problématique de l’immigration et du déracinement. L’idée est de proposer aux jeunes de participer à la réalisation d’un documentaire en faisant appel aux témoignages du groupe des Séniors et des adultes du cours de FLE (Français Langues Étrangères).Les jeunes ont également fait appel à leur imaginaire et à leur propre ressenti en s’interrogeant eux-même, et en filmant eux-même leur débat à ce sujet.

L’ensemble du projet donnera lieu à une grande projection-rencontre au cinéma Star fin juin.