Boîte à idées


Action de sensibilisation avec diffusion de courts-métrage

Catégorie : Actions de sensibilisation au cinéma autour d'un film
Genre cinématographique : Court-métrage tous genres
Public : Jeune et adulte
Nbr. de participants : 6
Durée : 3h
Budget : cf tarifs de la Caravane Ensorcellée
Description :

L’Association La Cigogne Enragée, en collaboration avec La Caravane Ensorcelée a mené des actions de sensibilisation avec diffusion de courts-métrage pendant le festivaChacun son Court

Autour du court métrage par l’outil ludique de la Caravane Ensorcelée, salle de cinéma ambulante, un public, hétéroclite, a été sensibilisé au court-métrage. Au delà d’un « atelier » il s’agissait de déployer un espace de diffusion permanent et un outil de sensibilisation sur le terrain.

Description : Le festival proposait via la Caravane un choix large et diversifié de films parmi un catalogue de 200 films. Le but était aussi de s’adapter aux envies de chaque public. Parmi les films diffusés, il y avait : La Convention De Genève de Benoit Martin, 15′, Fiction, Année Zéro et Les Misérables, de Ladj Ly, 16′, Fiction, France, Les Films du Worso. Le rôle des intervenants était de présenter les oeuvres, d’accompagner les publics – selon les besoins – à la compréhension du geste artistique des cinéastes, d’instaurer un échange sur les problématiques des films et le contexte du festival dans lequel s’inscrivait les séances de La Caravane. L’objectif de cet évènement était de promouvoir et rendre accessible le court métrage et son contenu auprès du grand public dans sa diversité. Le format court est un médium qui octroie aux cinéastes une liberté de parole sur des sujets parfois sensibles et des problématiques contemporaines. Le Festival Chacun son Court, au moyen de la Caravane Ensorcelée, a circulé dans Strasbourg pour aller au contact des personnes : jeune public, étudiants, adultes et « public éloigné » des pratiques culturelles. Le public de la Caravane fut très hétéroclite, et chacun a su profiter de ce cinéma vagabond à sa manière : pour voir, pour comprendre, pour sortir du quotidien, ou pour le plaisir. Certains ont fait plusieurs séances d’affilées !

Détails :

Techniques abordées : Analyse de films et logique de programmation 

Objectifs : Rendre accessible le court-métrage

Partenaires : La Caravane Ensorcelée, Festival Animastar – Cinéma Star, Espace Django Reihnardt, Université de Strasbourg – Service Universitaire de l’Action Culturelle
 ; Centres socio-culturels du Neudorf

Partenaires financiers : 

  • Passeurs d’Images
  • Université de Strasbourg

Retours d’ateliers : 

  • Mot de l’intervenant : 

« Face à la massification des flux, le formatage des contenus et l’éloignement de certains publics des pratiques culturelles, il est nécessaire d’accompagner les regards vers une expérience de spectateur.  Ainsi, les festival, notamment au moyen de la Caravane Ensorcelée, un cinéma vagabond disposant d’un catalogue vaste de courts métrages, a fait découvrir des films méconnus à travers une approche sensible des oeuvres. L’intervenant a eu le temps de faire des « parcours » de spectateurs, avec des personnes qui sont revenus plusieurs fois devant le public de l’atelier. Parmi les lieux choisis, un quartier sensible de Strasbourg où le résultat fut prometteur : « comparativement meilleur qu’à l’Université » explique l’intervenant. Des enfants, des adolescents et des adultes ont montré un grand intérêt pour ce cinéma ambulant, n’ont pas hésité à s’approprier cet outil pour nourrir leurs curiosités et inéluctablement développer leurs sens critique. La réussite de cette action confirme notre conviction de sortir des murs des cinémas pour aller directement à la rencontre de ces publics en demande. »