Boîte à idées


« Le carnet de voyage en storytelling »

Catégorie : Ateliers de réalisation d'un documentaire
Genre cinématographique : Réalisation de film documentaire
Nbr. de participants : Prévu pour un groupe de 10 personnes
Durée : 3 heures
Budget : 200 euros
Description :

 

Description: Ce projet à vocation de transmettre des notions de bases du storytelling (écrire une histoire de fiction ou de documentaire en format court grâce aux outils dramaturgiques du scénario) et de les mettre en pratique dans l’élaboration d’un carnet de bord ou de voyage (selon les situations et les projets rencontrés) au sein de centres socio-culturels ou d’associations de quartiers dits sensibles. 

Première phase : pédagogie pour les animateurs (trices) 

Cette étape propose de mettre mes compétences d’auteur – réalisateur au service d’animateurs (trices) de centre socio-culturel ou d’associations de quartiers pour transmettre des points essentiels de l’écriture scénaristique à leur jeune public. Il vise à l’acquisition des outils de base pour raconter une histoire courte en images et en son et travailler le développement de l’écriture avec du jeune public. L’intérêt pédagogique se base sur l’apprentissage des codes qui fondent toute histoire et qui sont présents dans le roman, dans la fiction cinématographique ou même dans le cinéma documentaire. L’animateur (trice) pourra se familiariser avec la fabrication des personnages et les étapes fondamentales d’une intrigue. Ainsi il pourra partager ces acquis avec son public en les encourageant à écrire de courtes histoires leur permettant de structurer une pensée en image et en son, d’élaborer seul ou en groupe des mini-scénarii. Cet enseignement vise également à offrir aux jeunes des outils de décodage face au flux d’images qu’offre internet aujourd’hui. A l’heure des selfies où les jeunes se mettent facilement en scène, ces outils pourront l’amener à développer sa créativité et son imaginaire en déplaçant son regard « auto-centré » vers l’élaboration d’une histoire qui l’invite à penser davantage le monde qui l’entoure. Le travail de groupe permettrait aussi de valoriser cette dynamique d’échange d’idées et de point de vue. 

Puis vient le moment de la mise en pratique du storytelling. En fin d’atelier, nous proposons aux animateurs (trices) de trouver des personnages, des lieux et des situations en créant un atelier de recherche avec les jeunes. Les échanges en groupe peuvent stimuler l’imagination et la créativité et ainsi permettre l’émergence d’une ou plusieurs petites histoires à raconter en image. 

Pour le sujet du film, nous avons pensé à un carnet de voyage en images et en son. Il ne s’agit pas nécessairement d’un voyage qui implique de grands déplacements géographiques. Cela pourrait être appliqué à un quartier, une famille, une relation singulière entre une ou plusieurs personnes qui présentent un intérêt, un métier… Alors le voyage devient plus imaginaire que géographique. Les jeunes pourront tourner des images avec une tablette numérique ou un appareil photo qui ont l’avantage d’offrir un usage simple, rapide et de bonne qualité en terme de rendu de l’image. 

A l’aide d’exemples de films, nous invitons les animateurs (trices) à élaborer une voix-off, une voix enregistrée à part qui vise à jouer sur le rapport entre image et son de manière créative et imaginaire (documentaire et fiction). Cette voix-off est un travail aussi important que celui effectué les images. Elle permet de travailler également l’écriture et l’expression orale. 

Ainsi les jeunes peuvent apprendre à élaborer un point de vue sur le monde. Cette subjectivité par la voix-off est l’élément clef qui permet d’entrer dans le monde de l’écriture filmique. 

Exemples en vidéo

Matériel requis

(À fournir par l’intervenant ou à fournir par la structure+ matériel à amener individuellement pour les participants )

Infrastructures requises 

( à fournir par la salle: VP, salle de projection,..)

Restitution possible

Vidéoprojection