Passeurs d’images


Appel à projets


Les appels à projetS de Passeurs d’Images S’OUVREnt chaque année de janvier à avril et de juillet à septembre

Ce dispositif hors temps scolaire d’éducation aux images est porté par le Réseau Est Cinéma Image et Transmission (RECIT). Il est la traduction d’une réelle vocation culturelle et sociale, alliant la diffusion et la pratique à destination de publics jeunes, ou d’adultes n’ayant pas ou peu accès à l’art cinématographique.

Le RECIT apporte un accompagnement de projet, de son élaboration jusqu’à sa restitution, grâce à son expertise, son réseau et ses ressources, et permet notamment la mise en contact avec des intervenants professionnels de l’éducation à l’image. Il a également pour vocation d’aider financièrement une partie des projets mis en œuvre. Le RECIT est subventionné par la DRAC, le CNC, la Collectivité Européenne d’Alsace et l’Eurométropole de Strasbourg.

Les projets peuvent être discutés avec a coordinatrice à tout moment de l’année, ils devront être déposés chaque année en avril pour le premier semestre, ou en septembre pour le second semestre. Un comité de pilotage statue sur les projets présentés à chaque session.

 

TÉLÉCHARGER LE FORMULAIRE

TÉLÉCHARGER LE DOCUMENT D’EXPLICATION


Établir son projet tôt, et avoir des échanges avec la chargée de mission du RECIT pour Passeurs d’Images permet de déposer un dossier solide.

Qui est concerné ?


Les structures

Les porteurs de projet font intervenir un professionnel de l’audiovisuel pour fédérer le public dont ils sont les spécialistes. C’est entre un référent de la structure et un intervenant artistique que sont co-construits les objectifs et les lignes d’actions des ateliers.

Associations, salles culturelles, CSC, MJC, FJEP, foyers ruraux, ALSH, ESAT, CAT, MDS, EHPAD, hôpitaux, IME, PJJ, ACM, prisons …


Les publics


Ce sont les publics présents et volontaires des structures citées en exemple : les usagers des Quartiers Prioritaires de la Ville, des territoires ruraux, des structures relatives aux besoins sociaux, au handicap, à la dépendance, des milieux fermés : judiciaires ou sanitaires … 

Passeurs d’Images s’adresse prioritairement à un public jeune et éloigné des pratiques culturelles cinématographiques.

L’AIDE FINANCIÈRE

Le RECIT peut financer jusqu’à 50% de votre budget en apportant maximum 1000€, si cette somme ne représente pas plus de 50% de votre budget total. Elle est destinée à la structure en vue de rémunérer l’intervenant qu’elle emploie.

Les types d’ateliers

Atelier de sensibilisation unique, création sur le long terme, ou programmation et diffusion : les ateliers revêtent des formes bien différentes en fonction des besoins et des objectifs de leurs participants.

La restitution

Moment de valorisation des participants devant un public, c’est surtout la concrétisation d’un projet collectif pour lequel un artiste, une structure et ses usagers se sont impliqués. Salles de cinéma, espaces culturels, etc … Contactez nous pour faire naître des partenariats !

Une fois les projets rédigés, ils seront étudiés par un comité de pilotage composé de représentants des partenaires principaux du RECIT. C’est à la réception du courrier d’acceptation de votre dossier que les ateliers pourront commencer. L’aide financière est versée à la fin du projet, seulement après réception du bilan du référent de la structure qui porte le projet, du journal de bord de l’intervenant, et des films réalisés le cas échéant. Ces films devront faire apparaître un carton, et respecter les droits à l’image des participants.
Ces documents sont à télécharger depuis la barre latérale de la page de présentation du dispositif.



LA CHARTE PASSEURS D’IMAGES