Passeurs d’images


Plein air

LES SEANCES PLEIN AIR PASSEURS D’IMAGES

La séance de cinéma en plein air est un projet d’animation autour duquel d’autres  actions pédagogiques peuvent être valorisées. 
Pour obtenir le financement Passeurs d’Images, la séance doit être gratuite, et précédée d’un atelier de programmation, encadré par un intervenant professionnel.
Les participants de ce.s atelier.s sélectionneront le film à projeter, après une réflexion autour d’une thématique grâce à un corpus de films choisis pour le projet. La projection en plein air et la présentation du film aux spectateurs par les participants est vue comme l’aboutissement des ateliers de programmation. Pour proposer un tel atelier, merci de vous reporter à l’appel à projet Passeur d’Images.

QUELQUES CRITÈRES À RESPECTER 

Pour organiser une séance de cinéma en plein air, certaines règles légales s’imposent.

Le film :

– A un visa depuis plus d’un an
– N’est pas interdit aux moins de 12 ans ou plus
– Est ou a été distribué*

* les fonds régionaux (Fonds de soutien de l’Eurométropole et Prix Lux, Fonds de production régional,..) et nationaux (programmes de l’Agence du court-métrage dont Des Cinés La vie!, opération Cinéma Solidaire, catalogue Passeurs d’Images), peuvent vous aider à vous acquitter des droits de diffusion négociés.

Voir « Documents associés » dans la barre latérale.

La projection :
– Respecte les critères d’accessibilités
– Remplie les conditions de sécurité (assurances, pompiers, police, commission de sécurité pour les gradins, isolation électrique, prise au vent des toiles d’écran, etc)

L’organisation :
– S’acquitte des droits de diffusion et de Sacem
– Prévient les cinémas à moins de 15 kms du lieu de projection
– Établie une demande auprès du CNC**

** Pour toute projection en plein air d’une œuvre cinématographique de plus d’une heure, payante ou non, une demande doit être faite en ligne sur le site du CNC. Il faut faire une « demande d’autorisation » après avoir créé un compte organisateur. Cette demande est ensuite transmise automatiquement à la DRAC de la région concernée, qui a autorité pour la valider. La validation donne lieu à l’obtention d’un visa d’une durée d’un an pour la projection concernée.

À NOTER

Les projections organisées dans un cadre non lucratif, qu’elles soient programmées par des associations, des groupements à but non lucratifs ou des ciné-clubs, sont des projections non-commerciales, qui font l’objet d’un cadre spécifique consultable sur le site du CNC:

Une œuvre cinématographique ou audiovisuelle ne peut être projetée sans disposer des droits de consultation collective. L’acquisition de ces droits se fait par la structure ou l’établissement, pour les projections organisées en son sein, auprès de fournisseurs habilités : l’ADAV, le catalogue Images de la culture du CNC, et d’autres dont la liste peut être obtenue auprès du réseau Canopé.